Les clés de mon travail

 

« La peinture est pour moi l’occasion de dire. Elle est une écriture, une écriture personnelle qui parle par ses formes, ses matières, ses messages. Les pleins et les vides sont importants, on lit par le fond ou par la forme. Le mouvement est primordial pour nous emmener vers une dynamique qui nous donne un élan, un courage, une force.

A travers la peinture, quelque chose se construit car elle est un élan qui doit propulser, donner envie de bouger, de réfléchir, de s’enfoncer dans une intériorité. Ces mouvements sont une invitation pour se mettre en chemin, vers une ouverture, un « autrement ». Ils sont là pour nous réveiller, nous faire changer d’appui.

C’est ainsi que la peinture est aussi pour moi l’occasion de partager. Face à un tableau, il ne s’agit pas de vouloir comprendre mais de se laisser guider par ce qui vient à nous. Je suis heureuse lorsque face à un de mes tableaux la personne se laisse interroger : qu’est-ce qui me touche, qu’est-ce qui me dérange, qu’est-ce que je déteste, qu’est-ce que j’aime pourquoi ? La peinture devient alors une invitation pour mieux se connaître, et pour découvrir son voisin, ses enfants, ses proches, ses copains, à travers une expression que chacun s’approprie avec son histoire. En ce sens, elle favorise l’échange.

On découvre alors que les tableaux transmettent une énergie. L’important pour moi n’est pas qu’une de mes peintures plaise ou non. Elle peut même parfois également agresser. Ce que je souhaite, en peignant, c’est de donner l’occasion de voir différemment. L’important est de se laisser surprendre, d’avancer non pas à travers ce qu’on connaît, avec nos repères, mais "autrement", en ouverture, avec un regard neuf.

« Lorsque je peins, je ne me sens jamais seule. Certes, j’ai avec moi le rouleau, l'éponge, l'acrylique, les collages, les toiles (je peins toujours plusieurs toiles ensemble,  5 ou6)..... Mais surtout je me découvre être un outil guidée par Dieu. Dieu est présent dans mes peintures car lorsque je prends le rouleau, je ne sais pas ce que je vais faire et comment je vais faire. Je me sens démunie et dépassée, ne sachant pas comment m’y prendre. C’est lui qui m’invite, qui m’entraine. Peu à peu les peintures m’échappent sur les toiles et me parlent autrement. Je suis portée par le pinceau que je tiens, moi-même bousculée tout au long de ce qui se trace, de ces lignes qui apparaissent et rattrapent une justesse qui me dépasse et que je ne sais pas faire par moi-même.

Les couleurs, les formes, sont comme des pièces d’un puzzle. Certains éléments seront séparés, d’autres regroupés alors qu’à l’origine ils étaient établis autrement. Certains deviennent frères, d’autres s’isolent, d’autres encore peuvent même s’impliquer ensemble. C’est une vraie société, une vraie population, une cellule avec des millions de possibles. Et c’est juste ce petit maillon qui avance, bien guidée par tous ces possibles, et par cette énergie supérieure.

« Peindre avec Dieu, peindre pour Dieu, n’est-ce pas souhaiter accompagner l’autre vers un ou des possibles de tempérance, d’ouverture, de courage, mais aussi de forces intérieures ? Mes tableaux sont inondés de lumière, de cette petite lumière qui fait qu’on ne perd jamais courage, cette petite lumière qui est toujours là, parfois cachée. Je suis persuadée que mes tableaux ont un réel pouvoir de mise en route auprès des personnes qui les regardent, même s’ils n’en n’ont pas directement conscience. Peu à peu, ils sont comme conduit vers leur propre lumière intérieure.

« Le sens que l’on donne à la toile dépend du sens. Chacun est sensible différemment et réagit donc avec son histoire, ce qu’il est, sa sensibilité, le rapport avec les couleurs, les formes. La peinture est une invitation mais elle prend sa vérité avec chacun. Elle est sincère mais profondément différente avec chacun. Il n’y a pas la vérité, mais des vérités, autant qu’il y a de personnes, en fait. Le tout est de les entendre et les comprendre ! Chaque tableau est une invitation personnelle de telle sorte que l’être se l’approprie avec ce qu’il est. »

Accueillir pour peindre